Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

CHRYSOGRAPHIE. RECETTE N° 10.

Origine du nom : Du latin aurum.
Domaine : Minéral
Formule chimique : Au.
Broyage : Safran, alun, urine, colle de peau.
Détrempe : Eau de gomme arabique

Manuscrit source : Diversarum Artium schedula. Essai sur divers Arts
Auteur : THÉOPHILUS (RUGERUS)

DU MÊME ART.

 Prenez de l'étain, fondez-le avec du mercure, laissez refroidir, et broyez avec de l'alun de plume et de l'urine d'enfant dans un petit mortier. Il se liquéfie, et quand il est à l'épaisseur d'encre à écrire, écrivez. Quand cela sera sec, broyez à part du safran avec de la colle pure, tracez avec ce mélange les caractères déjà écrits; et séchés, frottez avec une dent.

MÊME SUJET.

 Mettez dans un vase d'airain de l'or trempé de sang de dragon. Entourez de charbons la circonférence extérieure du vase. Le mélange se dissout aussitôt, et devient assez liquide pour que vous puissiez vous en servir pour écrire. 

AUTRE PROCÉDÉ.

 Prenez de l'or et amincissez-le; ensuite coupez-le en parcelles, prenez douze parties de mercure et mêlez ensemble dans un vase de bois, mêlez avec le doigt jusqu'à ce que le mélange ait pris la couleur d'argent. Puis mettez dans une petite écaille et faites chauffer légèrement sur les charbons avec un soufflet d'atelier. Ayez un fer bien poli pour remuer jusqu'à ce que l'extrémité de ce fer ait la couleur d'or. Cela fait, versez le mélange dans de l'eau froide, vous l'en retirerez et le déposerez sur une pierre de porphyre. Vous y mêlerez du soufre et vous broierez avec la pierre de porphyre jusqu'à ce que l'or et le soufre arrivent à la couleur noire. Placez de nouveau, dans une petite coquille, sur la cendre chaude, et 

laissez jusqu'à ce que cela soit de couleur d'or. Dans cet état placez dans un autre vase, lavez soigneusement jusqu'à ce que tout immondice en soit sortie, puis employez.

MÊME SUJET.

 Limez avec une lime fine de l'or affiné et bien cuit; mettez-le dans un mortier de marbre avec du vinaigre très fort; broyez et lavez jusqu'à ce que cela soit noir, et vous verserez. Alors vous y mettrez ou un grain de sel ou de l'affronitum (aphronitrum)1, et il se dissoudra. Vous écrirez et polirez les lettres. On peut de la même manière dissoudre tous les métaux. 

MÊME SUJET.

 Mettez du plomb en fusion et trempez souvent dans l'eau; puis mettez de l'or en fusion, refroidissez dans la même eau, et il deviendra fragile. Vous broierez soigneusement l'or limé avec du mercure; puis vous purifierez avec soin, vous y mêlerez de la gomme liquide, et vous écrirez. Mais auparavant vous tremperez votre plume dans de l'alun liquide, purifié avec du sel et d'excellent vinaigre.

Notes :
1 - Apphronitrum: mousse de salpêtre.
Ouvrage dont est tirée la recette présentée : Dictionnaire d'Archéologie Sacrée (M. J. J. Bourassé) Paris.1851

Télécharger la fiche n° 092. DOR04. CHR-04
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures