Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

DÉTREMPES . RECETTE N° 1.

Nom usuel : Détrempe.
Nom vernaculaire : Détrempe.
Domaine : Minéral / Animal
Détrempe : A l'eau gommée.

Manuscrit source : O livro de como se fazem as cores. 1462. (le Livre des couleurs) Manuscrit ms. 1959 (De Rossi ms.945), Bibliothèque Palatine de Parme. Italie
Auteur : ABRAHAM BEN JUDAH IBN HAYYIM

POUR DÉTREMPER LE BLEU DE TOURNESOL1.

Prends du jaune d'oeuf en veillant à ce qu'il n'y ait pas du tout de blanc. Puis broie soigneusement ton bleu dans un mortier de céramique. Prends alors ce jaune d'oeuf, mélange-le au bleu et broie bien tout ensemble. Quand c'est bien broyé, mets ce bleu dans un petit pot, verse de l'eau dessus, et du bout du doigt2 remue-le longtemps. Lorsque tu verras que l'eau apparaît claire au-dessus du bleu, et après qu'alors, tu auras cessé de remuer [...] tournesol3, s'il est bien pur et net de toute saleté. Cela fait, détrempe [le bleu] avec de l'eau gommée et tu pourras écrire avec. Mais avant d'y ajouter l'eau gommée,
veille à ce que le bleu soit bien sec. Si tu veux, tu peux y ajouter du blanc d'oeuf [que tu auras broyé avec] du brésil pour obtenir une couleur plus belle4

SI TU VEUX FAIRE DU VERT ET LE DÉTREMPER. 

Mélange du vinaigre avec du vert5 et du jaune d'oeuf et pile tout ensemble; il te faut trois parts de vert et la quatrième de jaune d'oeuf. Si tu veux une couleur plus belle, ajoute-lui de l'eau gommée et détrempe-le avec. Si tu veux obtenir un autre vert6, ajoute-lui du safran. Et si tu veux en obtenir encore un autre, ajoute-lui de la céruse, et à l'ombre il semblera vert et blanc.

Notes :
1- Le titre de cette recette citant le tournesol paraît étrange. La description interne semblerait plus adaptée à la préparation d'une couleur bleue minérale (à partir de lapis-lazuli ou bien d'azurite). En effet, le bleu de tournesol se présentant essentiellement sous forme de piécettes de tissu teint (pezzuoles), on ne comprend pas trop pourquoi il faut d'abord broyer seules ces piécettes qui sont forcément déjà sèches, puis ensuite les broyer à nouveau avec du jaune d'oeuf,     
2- Le texte précise: "mete mão e meçe-o con teu dedo", c'est-à -dire: "mets-y la main et remue-le avec ton doigt". 
3- Une partie de la recette manque ici. D'après d'autres recettes, il faudrait recommencer plusieurs fois cette opération de lavage. Mais on n'a pas d'explication pour la présence du mot "tournesol", le bleu utilisé ici étant vraisemblablement du bleu de lapis-lazuli appelé aussi bleu d''Acre. 
4- Cette recette incomplète présente des analogies avec celle donnée par Cennino Cennini dans Il Llibro dell'Arte (p. 133-134). 
5- Il s'agit ici très probablement du vert-de-gris (vitriol). 
6- Ici, nous interprétons le texte qui dit simplement: "une autre couleur". 

Manuscrit traduit en français par Anne-Marie Quint-Abrial et Michel Larroche.
Recette communiquée par Michel Larroche.

Télécharger la fiche n° 116. IAN01. DÉT- 01.
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures