Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

DÉTREMPE DES COULEURS. RECETTE N° 11.

Broyage : Selon recette.
Détrempe : Vernis, glaire d'oeuf et eau claire pour le mélange vermillon et minium.

Manuscrit source : L'Art d'Enluminure Traité du XIVe siècle traduit du latin avec des notes tirées d'autres ouvrages anciens et des commentaires
Auteur : LOUIS DIMIER

MÉLANGE DE VERMILLON ET DE MINIUM.

Ne mettez pas mine (minium) par soi (tout seul), car la lettre en serait trop peu parant, et, se (si) le vermillon est bien rouge et nouvel, si (alors) en mettez deux parties, et le tiers de mine. Et s'il est vieil ou obscur ou brun, mettez de mine (minium) la moitié ou les deux parts; car plus est vermillon vieil et plus est noir et obscur; et quand il sera moulu ensemble à l'eau claire et sec par morceaux, si vous voulez en ouvrer et qu'il soit luisant, trempez-le de vernis et de glaire d'oeuf rompu à l'épurge (éponge) et y mettez pou (un peu) d'eau claire. 

DÉTREMPES DU CARMIN ET DU VERT D'ESPAGNE. (Pierre De Saint Omer).

Aux couleurs qui se détrempent au blanc d'oeuf Pierre de Saint-Omer joint le carmin. Il détrempe au vin le vert d'Espagne, d'accord avec Théophile.
 
POSE DES COULEURS.

Le même auteur enseigne à poser les couleurs en deux couches, la première très mince, la seconde plus épaisse. Les lettres ne demandent qu'une seule couche.

Télécharger la fiche n° 125. IAN01. DÉT- 11.
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures