Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

PEINTURE DES FIORITURES. RECETTE N° 3.

Domaine : Végétal / Minéral
Principe colorant : Outremer: principe colorant: lazulite.
Formule chimique : Outremer:(Na, Ca)8 [Al6 Si6 O24] (SO4,S,Cl).
Cinabre: HgS. Potasse:K2 CO3. Soude: Na2 CO3. 
Céruse: (PbCO3)2. Pb (OH)2

Broyage : Selon recette.
Détrempe : Selon recette.

Manuscrit source : L'Art d'Enluminure Traité du XIVe siècle traduit du latin avec des notes tirées d'autres ouvrages anciens et des commentaires
Auteur : LOUIS DIMIER

PRÉPARATION DU BLEU OUTREMER ET DU CINABRE POUR PEINDRE LES FLEURS. (Anonyme).

Premièrement les broyer sur la pierre de porphyre à suffisance avec eau de gomme, blanc d'oeuf etc. et un peu de sucre ordinaire ou candi, sécher à même la pierre en les gardant de poussière, mouiller de nouveau, si c'est le bleu avec du blanc d'oeuf frais, si c'est le cinabre détremper avec du blanc d'oeuf et quelques gouttes de lessive1 bien claire, puis mettre dans le godet. Voilà la meilleure de toutes les recettes pour les fleurs et même pour le corps des lettres. 

PRÉPARATION DU BLEU OUTREMER ET DU CINABRE POUR PEINDRE LES FIORITURES (Manuscrit source: Les Segreti).

Les Segreti enseignent ainsi la préparation de l'outremer avant la détrempe, pour les fioritures : mêler d'abord le miel, puis laver à l'eau chaude à plusieurs reprises jusqu'à ce que l'eau coule claire. Ensuite laver d'eau fraîche et laisser reposer plusieurs fois. Laisser sécher, mettre à tremper dans la lessive1 pendant huit jours en changeant chaque jour. Pour s'en servir, l'eau de gomme seulement. Le cinabre, dans le même recueil, est lavé à l'eau chaude. Pour s'en servir, le blanc d'oeuf est mêlé de safran et de rameaux de figuier broyés. Si on le trouve trop brillant, épargner le safran et la sanie d'oreilles; s'il durcit sous la plume,

 deux gouttes d'eau de rose ; si l'on craint qu'il ne sente mauvais, un peu de réagal3 ou de camphre4

RÈGLES SPÉCIALES POUR LE TRAVAIL DES FIORITURES. 

Si vous voulez faire des feuillages, étendez d'abord la couleur dont vous voulez user, et laissez sécher. Si c'est du vert, usez de piécette (expliqué ci-dessus) d'iris pour l'ombre, et du massicot5 jaune pour le rehaut. Si c'est du bleu, usez de piécette violette6 pour l'ombre, et de céruse7 pour la lumière. Si c'est du rouge, usez de rosette8 pour la lumière.
 

Notes :
1 Lessive
Lessive de cendres de bois(essences de chêne ou de hêtre), composée de potasse et de soude.
2- Sanie des oreilles.
Il s'agit du cérumen. 

3- Réagal ou réalgar.
De l'arabe "rhag al-ghar" poussière des cavernes.

4- Camphre.
Cinnamomum camphora L

5- Massicot jaune.
Protoxyde jaune de plomb.

6- Piécette violette.
Probablement des petits morceaux de tissus teints avec chrozophora tinctoria Juss, couleur appelée folium (ces petits morceaux de tissus teints sont appelés pezzuoles par Cennino Cennini d'Andréa dans son livre Il libro dell'Arte).  

Notes :
7- Céruse.
Protoxyde de blanc de plomb.

8- Rosette.
Couleur rouge obtenue avec le bois de braise appelé aussi bois de Brésil (caesalpinia sappan).

Télécharger la fiche n° 138. TEC01.PEI 03.
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures