Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

PRÉPARATION DU VERD D'EAU AVEC LE VERT- DE- GRIS. RECETTE N° 1.

Nom usuel : Verd d'eau.
Nom vernaculaire : Verd d'eau avec le vert-de-gris. Verdet.
Domaine : Minéral
Détrempe : Vinaigre.

Manuscrit source : Conservatoire numérique des Arts et Métiers : cnum.cnam.
Auteur : ANONYME

Préparation du verd d'eau.

Demandez chez un droguiste, une once ou deux de verd-de-gris ; mettez-les en poudre au fond d'un matras avec du vinaigre distillé, en telle quantité qu'il couvre le verd-de-gris jusqu'à l'épaisseur de trois ou quatre doigts : mettez ce matras en digestion sur un bain de sable, qui ait peu de chaleur et remuez-le de temps en temps, jusqu'à ce que vous voyiez que la liqueur ait pris une belle couleur très foncée d'un verd tirant au bleu : alors vous la laisserez pendant quelque temps en repos, afin qu'elle devienne claire, et vous la verserez doucement dans une bouteille par le moyen d'un entonnoir. S'il reste encore du verd-de-gris au fond du matras, vous achèverez de le dissoudre, en ajoutant de nouveau vinaigre, comme vous avez fait d'abord, et vous 
recommencerez une troisième, et même une quatrième fois, jusqu'à ce qu'il n' ait plus rien à dissoudre dans le matras. Gardez cette couleur dans une bouteille bien bouchée, et quand vous en ferez usage, vous n'en verserez dans la coquille ou dans le godet de fayence, que ce que vous prévoirez pouvoir employer sur le champ : le plus souvent elle sera trop foncée, surtout pour les enluminures. Vous y ajouterez un peu d'eau claire pour l'affoiblir (il vaudroit mieux que ce fût un peu de vinaigre blanc) et vous l'essayerez d'un coup de pinceau sur un morceau de papier blanc. Si vous avez une certaine quantité de cette dissolution, vous en pourrez tirer des crystaux d'un beau verd, en procédant de la manière suivante.
Versez la dissolution de verd-de-gris dans une capsule de verre ; faites-la 

évaporer lentement sur un bain de sable, jusqu'à ce que vous commenciez à apercevoir une pellicule à la surface : mettez alors la capsule dans un lieu frais, et ne la remuez plus ; il s'attachera aux parois du vase beaucoup de chrystaux, que vous recueillerez, après avoir décanté la liqueur dans une autre capsule semblable à la première. Remettez cette nouvelle capsule sur le bain de sable, et recommencez l'évaporation jusqu'à pellicule ; portez le vaisseau au frais, attendez les crystaux, comme la première fois, et recueillez-les de même. S'il vous reste encore de la liqueur qui se concentre assez par une troisième évaporation, pour faire pellicule, vous en tirerez encore des crystaux, comme précédemment. Le verdet ou verd-de-gris ainsi préparé, est ce que les peintres et marchands de couleurs appellent verd-de-gris distillé, verdet calciné ; ils le broyent à l'huile, et le conservent par petits paquets dans des nouets de vessie : cette couleur s'étend bien ; elle a de la transparence ; les vernisseurs s'en servent pour glacer certaines parties argentées ; le brillant du métal, perce la couleur et la fait beaucoup valoir. 

Télécharger la fiche n° .......CAR 01 - VER - 11
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures