Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

ROUGE CINABRE ALCHIMIQUE. RECETTE N° 2.

Nom usuel : Vermillon.
Domaine : Minéral
Broyage : Selon recette.
Détrempe : Selon recette.

Manuscrit source : L'Art d'Enluminure Traité du XIVe siècle traduit du latin avec des notes tirées d'autres ouvrages anciens et des commentaires
Auteur : LOUIS DIMIER

 
Le rouge artificiel se fait de soufre et de vif-argent1, et ainsi fait se nomme cinabre.
Un autre se tire du plomb, c'est le minium ou stupium2. La recette de ces couleurs étant donnée partout, je me dispense de l'écrire ici.

RECETTE DU ROUGE CINABRE3. (Pierre De Saint Omer).
Prenez une bouteille de verre, que vous enduirez d'argile par dehors; mettez-y une partie de vif argent et deux parties de soufre blanc ou de safran; placez la bouteille sur quatre pierres, et allumez tout autour un feu lent. Ayez une pierre pour fermer l'ouverture, que vous mettrez quand la préparation rendra une fumée bleue ou jaune. Quand vous verrez la fumée rouge, c'est que le vermillon4 est fait.
 

Notes :
1-Vif argent.
Vif argent et fugitif sont les noms médiévaux du mercure.
2- Stupium.
Le stupium est un autre nom du minium.
3- Cinabre.
Nom venant du grec kinnabari et du latin cinnabaris, désigne à la fois le minéral et une couleur rouge naturelle tirée de ce même minéral. 
4- Vermillon.
Couleur artificielle imitant le cinabre, composée de sulfure de mercure additionné de soufre.


Télécharger la fiche n° 017. CAA01. ROU-04.
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures