Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

ROSE DE BOIS DE BRAISE. RECETTE N° 1.

Domaine : Minéral
Origine géographique : Indes orientales et plus tard Indes occidentales.

Manuscrit source : De Coloribus ad Illuminandum Libros
Auteur : ANTOINE DE COMPIÈGNE

DE LA COULEUR ROSE, AUTREMENT DIT ROSETTE OBTENUE AVEC LE BOIS DE BRAISE (Caesalpinia sappan).

Pour faire un rose à employer sur parchemin, papier et panneaux de bois blanchis à la craie, prenez du brésil finement râpé avec un couteau ou avec du verre, et liez-le dans un morceau de lin sans serrer, mais de manière lâche et flottante. Et ainsi attaché, mettez-le dans un récipient neuf d'argile vernissée à tremper dans de la lessive ou de l'urine d'ivre amateur de vin fort, et tant mieux si l'urine est vieille. Mais si vous ne pouvez en trouver de cette sorte, prenez une lessive très forte et mettez-y de la craie blanche avec le tissu contenant le brésil, soit en poids une quantité trois à quatre fois supérieure à celle du brésil ou plus ou moins selon ce qui à  vue d'oeil 
semblera mieux convenir et suivant la qualité du brésil. Puis ajoutez de l'alun de glace cru et réduit en poudre, qui fasse autant ou à peu près que le quart de la craie, et plutôt plus que moins, mélangez tout cela ensemble en gardant toujours le brésil attaché dans son tissu et qu'ils reposent ainsi environ une heure. Puis mettez le récipient au feu non de bois mais de charbons et qu'ils ne bouillent pas trop fort pendant un quart d'heure ou moins de manière à ne faire fondre que l'alun. Otez ensuite du récipient le tissu contenant le brésil, pressez-le et tordez-le avec force pour en faire complètement sortir la couleur, puis retirez du feu le récipient avec la couleur ainsi chauffée et versez-la sur un morceau de craie creux ou sur une brique de terre, etc. de sorte que l'urine ou la lessive soit aussitôt absorbée par la pierre et que la couleur y reste 

 compacte et à demi sèche. Faites-la entièrement sécher au soleil, puis enlevez de la pierre ou de la brique cette couleur rose à l'aide d'un couteau, et conservez pour l'usage. Quand vous voudrez vous en servir, prenez-en à volonté et affinez, c'est-à -dire broyez-la sur une meule de pierre dure et plane avec de l'eau de gomme faite pour deux tiers de gomme arabique dissoute dans juste assez d'eau pour que la gomme en soit presque recouverte quand vous y verserez l'eau, et filtrée ensuite au travers d'une toile de lin, et pour un tiers d'eau claire ajoutée à cette gomme fondue et filtrée. Et de l'eau de gomme ainsi faite détrempez le rose jusqu'à la consistance voulue et vous pourrez en faire ce que vous voudrez, tant pour écrire que pour peindre ou dessiner.  

Notes :
Recette recueillie par Giovanni Alcherio. 1398.
Cette recette est citée par Inès Villela-Petit dans Revista de Historia da Arte. Série W N.°1. 2011.

Télécharger la fiche n° 020. CNA01. ROS-04.
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures