Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

ROUGE DE LAQUE DE LIERRE. RECETTE N° 1.

Domaine : Végétal

Manuscrit source : Trésorier de philosophie naturelle des pierres précieuses
Auteur : JEHAN D'OUTREMEUSE OU JEHAN DES PREIS

RECETTE DE LA LAQUE À PARTIR DE LA LIQUEUR DES RACINES DE LIERRE1.

Nous voulons vous parler ci-après de la couleur de sinope2 mais avant, nous vous parlerons de la laque. De même au mois de mars, prenez une racine de lierre qui croît en rampant sur les vieux murs et que l'on nomme en latin hedera nigra. Coupez-la en divers endroits, là où elle est meilleure. Perforez ces racines d'un petit trou en leur milieu et il en sortira une liqueur que vous recueillerez tous les trois jours. Vous cuirez cette liqueur avec de l'urine comme nous l'expliquerons ci-après et elle se transformera en couleur sanguine que nous appelons laque.

COMMENT ON FAIT LA LAQUE.

Le sinope est une très belle couleur qui se fait de plusieurs manières. Prenez de l'urine et cuisez-la 
jusqu'à ce qu'elle écume et qu'elle commence à flotter et à bouillir. Mettez-y de la bonne laque bien pulvérisée, cuisez-la pendant une bonne heure et ajoutez-y tout simplement un peu de poudre d'alun de glace. Pour cinq livres3 de laque, mettez cinq drachmes4 d'alun et six esterlins5 d'urine cuite bien écumée. Ensuite passez-la à travers un drap clair et laissez-la refroidir. Et après, prenez la cinquième ou la sixième part de laque et dissolvez-la dans de l'eau tiède. Quand elle est refroidie, ajoutez-la en remuant tout simplement et elle se coagulera. Et ensuite, mettez votre matière dans un sac épais de sorte que la couleur en sorte toute endurcie, faites vos pastilles6 et mettez-les sécher au soleil.

Notes :
1 - Lierre, gomme de. (Hist. nat. des drog. exot). 

Larme qui découle du lierre-en-arbre des pays chauds de l'Asie.
L'Encyclopédie, première édition. Daubenton (Louis ou Pierre), Jaucourt, Venel. 1751 (Tome 9, pp. 492-495).
« Elle êtoit connue des anciens Grecs, comme elle l'est encore des Grecs modernes. On la nomme improprement gomme; c'est une substance résineuse, sèche, dure compacte, d'une couleur de rouille de fer foncée. Elle paroît transparente, rouge et parsemée de miettes rougeâtres quand on la brise en petits morceaux. Elle a un goût un peu âcre, légèrement astringent et aromatique. Elle est sans odeur, si ce n'est lorsqu'on l'approche de la flamme; car elle répand alors une odeur assez agréable qui approche celle de l'encens, et elle jette une flamme claire qu'on a de la peine à éteindre. On nous l'apporte de la Perse, et d'autres pays Orientaux, où on peut seulement la ramasser en certaine quantité. Je sais bien que Ray, Bauhin, Pomet, et autres disent qu'on a trouvé de cette résine, ou de semblable, sur de vieux lierres, dans la province de Worcester, près de Genève et à Montpellier; mais ces exemples ne prouvent autre chose, sinon que cette résine se voit rarement dans nos pays européens. Après tout, c'est une simple curiosité, car elle nous est d'aucun service. 

Notes :
Les anciens la mettoient parmi les dépilatoires; mais, comme elle n'a point cette vertu, il y a quelque erreur dans leurs manuscrits, ou bien ils entendoient quelque autre chose que ce que nous entendons par le mot français. (D. J.).   

2 - Sinope ou sinople.
Espèce de laque à base de gomme de lierre (edera nigra) broyée avec du vinaigre ou de l'urine, puis mélangée à l'alun. 
Sinopia:  Terre rouge importée de la ville de Sinope. 

3 - Livre médiévale française (unité de masse).

Variable entre 380 g. et 552 g. suivant les provinces.

4 - Drachme: Unité de poids variable de 3,5 à 4,32 g. 

5 - Esterlin: Mesure de poids valant 1,46 g. 

6 - Pastille.
Nom désignant ici la forme donnée à la matière solide (plâtre, craie, blanc de plomb etc..) teinte par la couleur, synonymes: trochisque, tourteau, tourte. 

Notes :
Note personnelle.
Malgré de très nombreuses tentatives personnelles pour extraire cette liqueur (sève) des racines du lierre hedera nigra citée par l'auteur, je n'ai jamais réussi à obtenir la dite liqueur qui est à la base de cette préparation de la laque. Peut-être l'auteur, ou bien un copiste, on-t-il fait une confusion entre la variété hedera nigra et une autre variété de lierre, ou de tout autre végétal, inconnue sous notre climat ?

Télécharger la fiche n° 029. CNN01. ROU-11
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures