Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les couleurs naturelles

Les Rouges Violets

Les Orangs

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

BLEU OUTREMER. RECETTE N 5

Nom usuel : Lapis-lazuli, bleu outremer, ultramarinum.
Nom vernaculaire : Azur d'Acre, pierre d'azur.
Origine du nom : Du latin lapis pour pierre et lazuli pour azur. Gnitif du latin mdival lazulum, emprunt de l'arabe populaire lzurd, de l'arabe classique lazaward, emprunt au persan lzward dont est issu azur.
Domaine : Minéral
Origine géographique : Afghanistan rgion du Pamir, mines de Kokcha et de Sar-e-Sang, valle du Badakhstan.
Principe colorant : Lazurite.
Formule chimique : [Na, K, Ca]8-x [SO4, S, Cl]1-y [(Alz Si1-z O4)6].

Manuscrit source : Il Libro dell'Arte XIV-XVe s.
Auteur : CENNINO CENNINI D'ANDRA

Le bleu d'Outremer est une couleur noble, belle, vraiment parfaite, plus que toutes les autres ; elle surpasse ce que l'on pourrait en dire (ou en faire). Etant donn son excellence, je veux en parler longuement et t'expliquer en dtail comment on la fait. Ecoute bien, car tu en tireras grand honneur et profit. Et cette couleur combine avec l'or (qui embellit tous les travaux de notre art), resplendit partout sur mur ou sur panneau. Tout d'abord, prends du lapis-lazuli, et si tu veux reconnatre la meilleure pierre, choisis celle qui te parat la plus riche en bleu, car elle est toute mle comme de la cendre. Celle qui prsente le moins cette couleur cendre est la meilleure. Mais prends garde que ce ne soit pas la pierre d'azur d'Allemagne, qui est si belle l'oeil et qui ressemble au smalt. Ecrase-la dans un mortier de bronze couvert pour qu'elle ne s'en aille pas sous forme de poussire ; mets-la ensuite sur ta pierre de porphyre et crase-la sans eau ; prends alors un tamis couvert comme les apothicaires, pour passer les pices ; tamise et crase nouveau autant qu'il le faut. Et ne perds pas de vue que plus tu la broies finement, plus le bleu devient lger mais pas d'un ton aussi joliment intense. Il est bien vrai que la qualit la plus fine est plus utile aux miniaturistes et pour faire des vtements avec des rehauts. Quand la poudre est prte, prends chez les apothicaires 6 onces de rsine de pin1, 3 onces de mastic2 , 3 onces de cire neuve3, pour chaque livre de lapis-lazuli ; mets 

toutes ces choses dans une petite marmite neuve et fais-les fondre ensemble. Prends ensuite un morceau de lin blanc et passe le tout dans une cuve vitrifie. Prends alors 1 livre de cette poudre de lapis-lazuli ; mlange bien tout ensemble et fais-en une pte o tout est bien incorpor. Pour pouvoir manier cette pte, prends de l'huile de graines de lin4, et garde tes mains toujours bien graisses au moyen de cette huile. Il faut que tu conserves cette pte au moins 3 jours et 3 nuits, en la ptrissant chaque jour un peu ; et ne perds pas de vue que tu peux le conserver (le lapis-lazuli) dans cette pte 15 jours, 1 mois, autant que tu veux. Quand tu dsires en extraire le bleu, suis cette mthode: fais deux baguettes, partir d'un bton solide, ni trop gros, ni trop fin; que chacune ait un pied de long, qu'elles soient bien arrondies, en haut et en bas et bien polies. Prends alors ta pte dans la cuvette vitrifie o tu l'as conserve ; mets dedans peu prs une cuelle de lessive modrment chaude ; avec ces deux baguettes, une dans chaque main, retourne, presse et malaxe cette pte, d'un ct et de l'autre, comme on ptrit la pte la main pour faire du pain, exactement de la mme faon. Quand tu l'as fait jusqu' ce que tu voies que le lessive est d'un bleu parfait, transvase-la dans une cuelle vitrifie ; puis prends la mme quantit de lessive et verse-la sur la pte et malaxe avec les baguettes comme prcdemment. Quand la lessive est redevenue bien bleue, verse-la dans une autre cuelle 

vitrifie et remets, sur ta pte, la mme quantit de lessive et presse nouveau de la mme faon. Fais de mme plusieurs jours jusqu' ce que la pte ne colore plus la lessive ; alors jette-la car elle n'est plus bonne. Mets ensuite, devant toi, sur une table, toutes ces cuelles dans l'ordre, c'est- -dire, le premier, le second, le troisime, le quatrime extrait dispos chacun dans l'ordre ; mlange avec ta main la lessive et le bleu qui sera tomb au fond  cause de son poids ; tu connatras alors les extraits de ce bleu. Dcide combien d'espces de bleus tu veux, trois, quatre, six, autant que tu voudras. Sache que les premiers extraits sont les meilleurs, comme la premire cuelle est meilleure que la seconde. Ainsi si tu as dix-huit cuelles, avec de l'extrait etsi tu veux obtenir trois sortes de bleu, prends six cuelles, mlange-les et n'en fais qu'une cuelle : cela fera une sorte de bleu. Fais la mme chose avec les autres. Mais souviens-toi que si tu as du lapis-lazuli de bonne qualit, le bleu des deux premiers extraits vaudra huit ducats, l'once. Les deux derniers sont pires que de la cendre ;  aussi que ton il apprenne ne pas gter les bleus de bonne qualit cause des mauvais. Et chaque jour, goutte la lessive hors des cuelles, jusqu' ce que les bleus soient secs. Quand ils sont bien secs, mets-les dans du cuir ou dans des vessies ou dans des bourses, selon les divisions que tu as faites. Et note ceci: si la pierre de lapis-lazuli n'est pas si parfaite ou si tu as broy cette pierre de telle faon que le bleu ne soit

pas intense, voici comment lui donner un peu de couleur. Prends une petite quantit de graine d'carlate crase et de bois du Brsil; fais-les cuire ensemble ; mais rpe le bois ou racle-le avec du verre ; Puis fais-les cuire avec de la lessive et un peu d'alun de roche ; et quand cela bout, tu vois que tu obtiens un rouge cramoisi parfait. Avant de retirer le bleu de l'cuelle (mais une fois qu'il est bien sec et dbarrass de la lessive) verse dessus un peu de cette graine d'carlate et de ce bois du Brsil ; avec le doigt, mlange le tout bien ensemble ; et laisse reposer jusqu' ce que ce soit sec, sans tre expos au soleil, au feu ou l'air. Quand tu vois qu'il est sec, mets-le dans du cuir ou dans une bourse et laisse-le en paix, car il est bon, parfait. Garde cela pourtoi, car il faut une singulire habilet pour bien savoir le faire. Et sache que cet art convient mieux aux belles jeunes filles qu'aux hommes; car elles restent continuellement la maison; elles sont persvrantes et ont les mains plus dlicates. Mfie-toi seulement des vieilles femmes.

Notes :
1- Rsine de pin.
Colophane et essence de trbenthine. 

2- Rsine mastic.
Rsine balsamique produite par le lentisque Pistacia lentiscus de Linn. 

3- Cire neuve.
Cire d'abeilles la plus pure possible. 

4- Huile de graines de lin.
Liant pour les pigments de peinture, agent de cohrence et huile siccative. 

Télécharger la fiche n° 034. CNN01. BLE-07
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures