Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

BLEU OUTREMER. RECETTE N° 8.

Nom usuel : Lapis-lazuli, bleu outremer, ultramarinum.
Nom vernaculaire : Azur d'Acre, pierre d'azur.
Origine du nom : Du latin lapis pour pierre et lazuli pour azur. Génitif du latin médiéval lazulum, emprunt de l'arabe populaire lâzurd, de l'arabe classique lazaward, emprunt au persan lâzward dont est issu azur.
Domaine : Minéral
Origine géographique : Afghanistan région du Pamir, mines de Kokcha et de Sar-e-Sang, vallée du Badakhstan.
Principe colorant : Lazurite.
Formule chimique : [Na, K, Ca]8-x  [SO4, S, Cl]1-y [( Alz Si1-z O4)6].

Manuscrit source : Traité complet des propriétés, de la préparation et de l'emploi des matières tinctoriales et des couleurs. 1828.
Auteur : J. CH. LEUCHS

Composition de la boule de pâte appelée « cocagne » servant à extraire la couleur bleue lazurite du lapis-lazuli. 

Pour 100 parties de pâte grasse.
- 40 parties de résine de pin. 
- 20 parties de cire blanche.
- 25 parties d'huile de lin.
- 15 parties de poix de Bourgogne. 

Ou bien: 
- 9 parties de poix de Bourgogne. 
- 6 parties de résine blanche.
- 6 parties de térébenthine. 
- 2 parties de cire blanche. 
- 20 parties d'huile de lin. 

LAVAGE. 
On pétrit la pâte dans l'eau froide d'abord au moyen d'un pilon et 
ensuite avec la main afin de faciliter la séparation de l'outremer. Quand la séparation ne se fait pas facilement on a recours à l'eau tiède, et même à l'eau chaude. On change l'eau quand elle est suffisamment chargée de matière colorante, et on continue l'opération jusqu'à ce que l'eau cesse de se colorer. On sépare les produits des différents lavages, parce que l'outremer obtenu par les premiers est le plus beau. 

PURIFICATION. 
Quand l'outremer s'est déposé, on le purifie d'abord par le lavage, et à la fin en le faisant rougir, ou mieux encore en le lavant avec de l'alcool pour enlever les matières résineuses qu'il retient encore. Le traitement avec une dissolution de potasse à laquelle on ajoute du savon produit le même effet, et, pour faciliter 

 l'action de la potasse, quelques fabricants délaient l'outremer avec du blanc d'oeuf. 
 
CENDRES D'OUTREMER. 
Le mélange résineux qui ne colore presque plus l'eau, est fondu avec de l'huile de lin, et pétri de nouveau dans de l'eau ou en a dissous un peu de soude1 ou de potasse2: on obtient une poudre d'un gris bleu connue dans le commerce sous le nom de cendres d'outremer.
 

Notes :
1- Soude.
Cendres obtenues par carbonisation de plantes.

2- Potasse.
Obtenue par macération de cendres végétales dans de l'eau (lessive de cendres).

Télécharger la fiche n° 036. CNN01. BLE-09.
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures