Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

OR MUSICIEN. RECETTE N° 2.

Nom usuel : Or musicien.
Nom vernaculaire : Or des alchimistes.
Domaine : Minéral
Détrempe : Eau gommée

Manuscrit source : O livro de como se fazem as cores. 1462. (le Livre des couleurs) Manuscrit ms. 1959 (De Rossi ms.945), Bibliothèque Palatine de Parme. Italie
Auteur : ABRAHAM BEN JUDAH IBN HAYYIM

DE L'OR MUSICIEN POUR ÉCRIRE.
Pour faire l'or musicien avec lequel écrire, prends du Jupiter, du fugitif, du sel d'Arménie et du soufre, autant de l'un que de l'autre. Fais fondre le Jupiter dans une grande louche de fer, et verse par-dessus le fugitif. Tu mélangeras bien le tout avec un bâton et tu le verseras chaud dans le mortier sur la poudre de sel d'Arménie et de soufre. Tu le pileras jusqu'à réduire le tout en poudre subtile. Tu le prendras et tu le verseras dans une louche de fer assez grande pour que tout puisse y tenir bien à l'aise. Fais-le chauffer sur des braises jusqu'à ce que de la fumée en sorte, toujours en remuant bien. Ensuite, tu le pileras de nouveau, tu le verseras dans la louche et tu le remettras sur les braises jusqu'à faire sortir la fumée; tu feras cela trois fois. 
Après quoi, tu mettras le tout dans un torchon de lin épais que tu attacheras aussi serré que tu pourras, et que tu plongeras dans de la chaux vive sortant du four, dans une marmite, sur le feu, jusqu'à ce qu'en sorte de la vapeur. Mets-la plutôt sur des braises, pour que ce soit plus vite chaud. Ensuite, retire le mélange du torchon et verse-le dans un pot de terre cuite, qui soit arrondi comme un flacon. Couvre-le et lute-le bien avec de l'argile, sur l'ouverture du pot bien fermée. Pose-le sur un trépied et sur un feu vif allumé, dès le matin, jusqu'à midi, soit six heures de suite. Si l'argile du lut se fendille, mets-en d'autre sur les fentes. Et cela fait, sors le contenu; mais auparavant, laisse-le refroidir jusqu'au lendemain. Quand tu voudras écrire avec cet or, prends de la gomme arabique, gros comme un pois, 

 et de l'or, gros comme une lentille; verse de l'eau dans une coquille1, autant que pourra en absorber la gomme; détrempe l'or avec elle et écris: les lettres seront gavées d'or.  

Notes :
1 - Coquille.
Carapace de certains mollusques marins souvent utilisée, au Moyen-Âge, pour recevoir les couleurs de l'enluminure. 

Manuscrit traduit en français par Anne-Marie Quint-Abrial et Michel Larroche.

Recette communiquée par Michel Larroche.

Télécharger la fiche n° 082. CAA01. OMS-02
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures