Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

DORURE A LA FEUILLE D'OR. RECETTE N° 5.

Nom usuel : Pose feuille d'or avec brunissage.

Manuscrit source : Diversarum Artium schedula. Essai sur divers Arts
Auteur : THÉOPHILUS (RUGERUS)

DE LA MANIÈRE DE POSER L'OR.
Pour poser l'or, prenez la partie claire du blanc d'oeuf, que vous aurez battue sans y mettre d'eau ; vous en enduirez légèrement avec un pinceau l'endroit sur lequel l'or devra être posé ; vous humecterez dans votre bouche la queue du même pinceau, vous en toucherez un des coins de la feuille coupée, vous l'enlèverez ainsi et la placerez avec le plus grande promptitude ; le pinceau vous servira à l'étendre également. En ce moment il faudra éviter le vent et suspendre votre respiration, car le moindre souffle vous fera perdre la feuille d'or que vous aurez peine à trouver. Lorsqu'elle sera posée et sèche, vous en mettrez une seconde par dessus, de la même manière, si vous le désirez, et même une troisième, s'il en est besoin, afin que vous puissiez 
brunir avec une dent ou une pierre. Vous pourrez poser une feuille d'or, par le même procédé, sur un mur ou un plafond, si vous le voulez. Si vous n'avez pas d'or, vous prendrez une feuille d'étain, que vous préparerez de la manière suivante ........etc. 

COMMENT ON POSE L'OR ET L'ARGENT SUR LES LIVRES.
Après cela , prenez du vermillon pur, et ajoutez-y un tiers de cinabre ; broyez sur la pierre, avec de l'eau. Après avoir soigneusement broyé, battez un clair de blanc d'oeuf, en été avec de l'eau, en hiver sans eau ; lorsqu'il sera pur, mettez le vermillon dans un vase en corne, versez l'eau de blanc d'oeuf par dessus, remuez un peu avec un 

morceau de bois ; ensuite, avec un pinceau, couvrez tous les endroits sur lesquels vous voudrez poser l'or. Mettez ensuite une petite marmite, avec de la colle, sur des charbons, et lorsque la colle sera fondue versez-la dans la coquille de l'or et lavez-en l'or. Lorsque vous aurez versé l'or dans une autre coquille, dans laquelle on garde le dépôt, versez de nouveau de la colle chaude ; tenez-la dans la paume de la main gauche remuez soigneusement avec le pinceau, et posez l'or, comme vous le voudrez, épais ou léger, de manière cependant qu'il y ait peu de colle, parce que, quand il y en à trop, l'or se noircit et ne prend pas de brillant. Lorsqu'il sera sec, vous le polirez avec une dent, ou avec une pierre de sanguine soigneusement taillée et polie sur une tablette de corne unie et brillante. S'il arrive, par négligence, que la colle ne soit pas bien cuite et que l'or se réduise en poussière par le frottement, ou qu'il se boursoufle, à cause d'une trop grande épaisseur, ayez à votre disposition du clair d'oeuf vieux, battu sans eau ; vous en étendrez avec un pinceau un peu et doucement sur l'or, que vous frotterez enfin avec la dent ou la pierre lorsqu'il sera sec. De cette même manière vous poserez et vous polirez l'argent, l'auricalque1 et le cuivre.

Notes :
1 - Auricalque.
Autres graphies, aurichalque, oricalque, ou orichalque.
Sorte de laiton, alliage de cuivre, de zinc et d'étain imitant l'or.

Recette tirée du Dictionnaire d'Archéologie Sacrée (M. J. J. Bourassé). Chanoine de l'église métropolitaine de Tours, correspondant des Comités historiques, membre de la Société Archéologique de Touraine. 1851.

Télécharger la fiche n° 086. DOR05. OR-FEU-05
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures