Recettes des encres

Recettes des couleurs

Les Violets

Les Orangés

Les couleurs artificielles

Les Blancs

Les couleurs naturelles
Les couleurs artificielles

Les supports

Traitement du parchemin

Traitements des plumes

Recettes des ingredients additifs

Techniques de peinture

Recettes des dorures

Michel Larroche

OR & ARGENT EN FEUILLES AVEC BRUNISSAGE. RECETTE N° 6.

Domaine : Minéral

Manuscrit source : De Coloribus ad Illuminandum Libros
Auteur : ANTOINE DE COMPIÈGNE

RECETTE D'ANTOINE DE COMPIÈGNE (1398), recueillie par Giovanni Alcherio.

Pour poser de l'or sur papier, parchemin et panneaux de bois blanchis à la craie, de manière que l'or soit bruni ou poli : prenez de la craie blanche et un peu d'ocre de ru pour environ le tiers de la quantité de craie, broyez le tout en poudre fine avec de l'eau claire le plus densément que vous pourrez, c'est-à -dire avec peu d'eau, sur une meule de pierre dure et plane au moyen d'un pilon également de pierre. Puis mettez cette couleur autrement appelée assiette de l'or dans une coquille ou une écuelle d'argile vernissée, ou dans un récipient de verre. Et quand vous voudrez vous en servir, versez-en à 
volonté dans une plus petite coquille et délayez de blanc d'oeuf battu jusqu'à la consistance ou la fluidité requises pour en peindre ou en écrire. Et si vous avez le temps, lorsque vous l'aurez détrempée, laissez cette assiette vieillir plusieurs jours ou semaines, parce qu'elle est meilleure gâtée que fraîche. Puis écrivez, peignez et dessinez-en ce que vous voudrez et où vous voudrez, et laissez sécher. Soyez en un endroit fermé lorsque vous voudrez poser l'or et choisissez un temps favorable1, comme il est dit plus haut. Et une fois réunis le lieu, le temps et les moyens adéquats, posez l'or aux endroits du parchemin ou du papier où vous aurez mis de la couleur ou assiette, frottez dessus en appuyant d'abord légèrement puis plus 

 fort le brunissoir, c'est-à-dire la dent de sanglier ou de cheval, et polissez suffisamment l'or pour qu'il adhère à l'assiette et qu'il brille, comme il a déjà été dit. C'est pourquoi, lorsque vous voulez poser l'or, l'assiette restant d'une précédente dorure est meilleure, pourvu qu'elle ait été conservée à la fluidité voulue par une surveillance renouvelée pour la remuer et l'additionner d'oeuf ou d'eau, de manière qu'elle ne soit amenée ni à se dessécher complètement, ni à trop se gâter et s'altérer.  

Notes :
1 - Cette précision concernant le temps favorable à la pose de l'or devant recevoir le brunissage, se retrouve dans des recettes comparables qui conseillent d'appliquer cet or par temps doux et humide.

Auteur reprenant la recette : Giovanni Alcherio.
Recette citée par Inès Villela-Petit dans Revista de Historia da Arte. Série W N.°1. 2011

Télécharger la fiche n° 087.DOR02. OR.ARG.FEU-06
| Manipulations des recettes | Couleurs des enluminures | Glossaire | Tableau de correspondances | Bibliographie |
cliquez sur les vignettes pour voir mes enluminures